Are you talking to me ? Bienvenue à l’ère des requêtes vocales

Le CES 2019, Consumer Electronic Show, le plus important salon high-tech au monde qui se tient chaque année à Las Vegas, vient de prendre fin. L’une des cinq thématiques majeures abordées était la compétition des assistants vocaux.

Années 90 : souvenez-vous de la série K 2000 où Mike avec sa voiture KITT impressionnait les téléspectateurs. Une voiture qui parle et qui est autonome, cela paraissait inconcevable dans la vraie vie… à l’époque. 2019 : Tesla démocratise les voitures autonomes et les assistants vocaux deviennent la norme dans les pays développés.

Ce Noël, les assistants vocaux se sont glissés en grand nombre dans la hotte du père Noël (en plus des 33 millions déjà présents en 2017) : Alexa (Amazon), Google Assistant, Siri (Apple) et Cortona (Microsoft) sont les plus connus du public. Et de nouveaux arrivants continuent de faire leur entrée : Djingo (Orange), Snips (une start-up française) et consorts.

Qu’est-ce que la requête vocale ? La requête vocale, c’est lorsque vous faites une demande orale à votre assistant (« Siri, quel temps fera-t-il demain ? » par exemple) plutôt que de taper sur votre clavier. Elle permet aussi de lancer une application, composer vocalement un numéro ou encore rechercher du contenu. La plupart d’entre nous tapons plus lentement que nous parlons, c’est pourquoi la requête vocale connaît un essor : rapidité, praticité, et effort moindre que la saisie clavier.

Le SEO vocal, qu’est-ce que c’est ?

Une requête vocale se fait différemment d’une recherche textuelle : on parle de requête conversationnelle. À l’écrit vous taperiez « Coiffeur Cilaos » alors qu’à l’oral la requête tendrait vers : « Où puis-je trouver un coiffeur pour femme à Cilaos ? » L’internaute est moins avare en mots à l’oral et fournit davantage d’informations, le travail de la longue traine prend donc une place d’autant plus importante dans le SEO vocal de ce fait.

Les experts estiment qu’en 2020, la moitié des requêtes se feront de manière orale. C’est donc ici que va jouer le référencement de votre site internet. Car la requête vocale nécessite de repenser son site et sa stratégie de référencement.

Vous avez dit position zéro ? 

La position zéro, c’est lorsque vous êtes LA réponse (featured snippet) à une question de l’internaute. Le moteur de recherche juge que votre réponse est particulièrement pertinente, simple et immédiate. Elle est reconnaissable sur Google, par sa position, l’encadré qui l’entoure et est souvent mise en avant sous forme de puce. Par exemple, Wikipédia est devenue la référence des encyclopédies en ligne et de nombreuses définitions recherchées sur internet font apparaître la réponse de Wikipédia en position zéro.

La position 0, par définition, est issue du SEO, c’est-à-dire qu’elle surclasse les annonces payantes. Lors d’une recherche vocale, le featured snippet est le seul résultat qui est lu. L’assistant vocal commence par citer la source puis le contenu.

Et à propos des applis vocales ?

La tendance s’orientant vers le conversationnel, les applis évoluent en ce sens et des grandes entreprises lancent leurs applis vocales interactives : OUI.sncf, Deezer, Radio France, Les Échos et Météo France pour n’en citer que quelques-unes. Ainsi en « discutant » avec l’application vocale de la SNCF, vous pouvez de façon fluide et rapide indiquer vos dates, lieux de départ et d’arrivée et choisir les horaires qui vous conviennent le mieux. L’appli vous propose ensuite de payer ou bien de bloquer cette option et vous enverra un reminder à l’approche de l’expiration de l’option, puis de votre départ… et tout ça sans les mains !

Anais SERY Consultante marketing Conseil Marketing Réunion 



Alors que les requêtes vocales existent depuis deux décennies, les progrès effectués sur les assistants vocaux, notamment grâce à l’IA (intelligence artificielle) permettent une utilisation beaucoup plus fluide des assistants vocaux. Cette facilité d’utilisation augmente l’essor des recherches faites à partir de la voix et entraîne de nouveaux enjeux en termes de référencement pour les sites web mais également une nouvelle façon de penser les applications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *