Le port franc de la région à la disposition des entreprises réunionnaises

Une délégation composée des responsables de l’Economic Developpement Board (EDB) et de représentants d’entreprises des secteurs port-franc et logistique se déplace à la Réunion à la fin du mois de mai pour informer les acteurs économiques réunionnaises des atouts du port franc de Maurice. 

Le forum d’affaires dédié au port franc mauricien a prévu deux dates et deux lieux : le 21  mai à Saint Denis à l’Hôtel Mercure Créolia et le 24 mai à Saint Pierre à l’Hôtel Villa Delisle. L’idée étant d’aller au plus près des entreprises.

Cliquez sur l’image pour vous inscrire au forum qui se tiendra le 21 mai à Saint Denis
Cliquez sur l’image pour vous inscrire au forum qui se tiendra le 24 mai à Saint Pierre

« L’ Economic Development Board (EDB) est l’agence gouvernementale responsable pour la promotion d’investissement, le commerce international et les services financiers à l’île Maurice » explique Vinay Guddye, Responsable Logistique et Stratégie Africaine de EDB.

« Il faut savoir que le port-franc de l’île Maurice, de par sa localisation stratégique dans l’océan indien, est une des principales plateformes de commerce régional. Il offre aux opérateurs toute la panoplie d’infrastructures logistiques et de distribution permettant de desservir les principaux marchés mondiaux. Nous souhaitons dévoiler aux entreprises réunionnaises, notamment celles du commerce, de la distribution, de l’agroalimentaire, de la transformation légère et de l’assemblage, les bénéfices qu’elles retireront en utilisant le Port Franc de la région. »

En termes de bénéfices, Vinay Guddye met en avant un port franc aux coûts les plus compétitifs de la région, offrant une plateforme d’éclatement avec un excellent réseau maritime régional vers l’Océan Indien et l’Afrique Orientale et Australe. Un port à fort tirant d’eau et d’une capacité accrue. Sont soulignés aussi l’exonération de droits de douane et de la TVA sur les biens, équipements et les matières premières importées dans le Port Franc, ainsi que la réduction des frais de manutention portuaire.

L’enjeu de l’exportation

La délégation sera composée d’hommes d’affaires du privé, en particulier des représentants des sociétés de développement d’infrastructures du port franc mauricien et d’Airport of Mauritius Ltd. Sont également programmés des témoignages d’entreprises réunionnaises qui ont fait le choix d’utiliser ce port franc régional.

« L’objectif de cette mission est de promouvoir le port franc en tant que plateforme logistique et de création de valeur ajoutée avec des visées sur les marchés de la région, COI, SADC, COMESA, mais aussi au-delà, les États-Unis, l’Europe, la Turquie, le Pakistan… » résume Vinay Guddye.

« Nous exposerons toutes les facilités et conditions d’opération dans le port franc. Nombreuses sont les entreprises réunionnaises à vouloir exporter davantage mais qui se restreignent à cause des difficultés qu’elles rencontrent. C’est la troisième année, où nous nous déplaçons jusqu’à elles, pour leur montrer que, grâce au port franc mauricien, elles peuvent plus facilement voir leurs perspectives de développement aboutir. Nous agissons pour promouvoir et faciliter le business et de l’investissement à Maurice, mais aussi de façon plus régionale. »

Pour rappel, une zone franche (à l’origine portuaire et aéroportuaire) est une zone non soumise au service des douanes où sont implantées des entreprises dans la transformation légère, l’assemblage, le tri, nettoyage et le mélange, l’entreposage, le transbordement, l’éclatement parmi d’autres activités dont les marchandises sont principalement destinées à l’exportation.

En 2018, le port franc de Maurice a été plébiscité dans son classement comme étant le premier en Afrique par le FDI magazine et classé 8ème à l’échelle mondiale. 
MR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *